jeudi 14 septembre 2017

Atelier - Construire et déployer l'intelligence collective

Le 13 Avril 2017, les Ateliers de l'Entrepreneuriat Humaniste et les acteurs de ELENCE organisait un atelier sur la thématique : "Construire et déployer l'intelligence collective"



Pourquoi l'intelligence collective au sein des organisations ?

La rapidité et le nombre croissant des changements auxquels sont confrontées les entreprises (technologiques, sociologiques, réglementaires, concurrentiels, environnementaux,…), ne leur permettent plus de planifier en amont des stratégies que les équipes terrain auront à prendre en charge et piloter grâce à un reporting régulier.

Les incertitudes et l’accélération du temps rendent incontournables le raccourcissement des liens hiérarchiques et la valorisation de toutes les ressources disponibles à chaque instant, pour co-construire en permanence l’avenir émergent. C’est là un des enjeux majeurs du développement de l’intelligence collective dans les entreprises.

Le management ne peut en effet plus fonder sa légitimité exclusivement sur une logique d’expertise et d’autorité hiérarchique. L’atelier « Construire et déployer l’Intelligence collective » repose sur un ensemble de concepts, pratiques et outils de la mise en intelligence collective des acteurs.

Des repères sur l’intelligence collective à partir des 9 postulats de l’approche Team builder ont été présentés par Jean-Jacques Montlahuc, au cours de cet atelier.


Restitution des marguerites holomorphiques

Visionner toutes les photos de la soirée

Revivre la soirée en visionnant la vidéo 
 

mardi 8 août 2017

INEXO, une usine-école pour vivre en réel le lean management


inexo usine école L’école d'ingénieur de l'ECAM Lyon nous a ouvert ses portes, à travers son usine-école INEXO, pour vivre en conditions réelles les pratiques du lean management. 


Retour de Nathaly et Philippe PORRAZ, dirigeants de l'entreprise ATELIERS PORRAZ, lors de la soirée communauté de Élence du 29 Juin 2017.
"L’invitation était prometteuse pour des chefs d’entreprise novices en lean management : vivre en conditions réelles les pratiques du lean management.
On nous offrait enfin la possibilité de vivre le lean par une expérience concrète, en étant acteur nous-même.
Ceci, en plaçant l’HOMME au cœur de la PERFORMANCE, ce qui rejoint nos propres valeurs.

Nous avons été accueillis par Christophe COLLETTE (Directeur de l’ECAM) accompagné de ses collaborateurs Estelle DE BRUYNE et Alain SALAS, formateurs et animateurs de cette soirée.

Après un tour de table de présentation orchestré par Corinne BOURGEOIS-ISAIA (Chef de projet ELENCE à THESAME), nous avons visionné une vidéo fort surprenante.
Ceci, pour nous faire prendre conscience que la façon dont nous regardons une action est souvent orientée par ce sur quoi nous focalisons.
Nous nous sommes rendus compte que nous devions chacun apprendre à regarder les choses différemment et à sortir de son cadre.

 
Ensuite, place à l’action avec le learning by doing (apprentissage à partir de simulations, expérimentations, problématiques au plus proche du réel).
Nous nous sommes retrouvés au cœur de l’usine école de l’ECAM pour fabriquer, à la chaîne, des horloges.
 
Après une répartition des tâches (Monteur, Observateur, Chef d’atelier), chacun a pris son rôle à cœur et s’est attaché à remplir l’objectif donné par les animateurs.
Pendant un temps fixé, nous devions, chacun à notre poste, exécuter les tâches de montage afin de livrer, à temps, vingt horloges en état de fonctionnement à un client exigeant.
Nous avons rencontré des difficultés pour atteindre l’objectif (ce qui était le but premier de cet exercice).
Nous avons fait l’expérience de l'apprentissage par l’erreur (vivre une situation d’échec pour créer en intelligence collective des solutions pérennes, savoir se remettre en question et poser le problème).

Nous avons tout au long de cette soirée mis en lumière que l’important n’est pas tant la recherche de solutions mais avant tout la recherche des causes.

Le Lean nous a enfin été rendu accessible par des professionnels qui ont su démocratiser cette approche centrée sur les valeurs du système Toyota : respect, travail d’équipe, réel, challenge, amélioration continue.

Nous avons complètement adhéré à cette présentation et regardons aujourd’hui différemment les problèmes que nous pouvons rencontrer au sein de notre propre entreprise.
Cela nous a donné l’envie d’aller encore plus loin et de nous former ainsi que certains de nos collaborateurs au Lean, grâce aux formations proposées par l’ECAM LYON.

Un moment de convivialité a clos cette soirée et a permis des échanges constructifs entre participants ainsi qu'entre participants et organisateurs.

Nous attendons avec impatience les prochains événements de Élence "

mercredi 5 juillet 2017

Retour d'expérience sur la formation du réseau expert santé et performance

Juin 2017 : une mise en musique collective !


Thésame a réuni au mois de juin 2017 le 1er collectif de consultants du projet Élence dans le cadre du chantier A2 - Créer un réseau expert santé et performance.

4 objectifs partagés lors de ces journées de formation :
  • Partage du tronc commun sur les thèmes de la santé, de la QVT (Qualité de Vie au Travail) et du Lean
  • Rentrer dans la démarche « d’apprendre à apprendre »
  • Partage d'analyse de situations et connaissances entre experts 
  • Modalités de mise en pratique du programme
avec une alternance de temps de formation et de travaux pratique.
     

Nous partageons avec vous le témoignage de Laure ROSENSTIEL - consultante de Élence, à l'issue de ces journées 

"Heureuse aujourd’hui de faire part d’un coup de cœur pour un travail particulier qui s’est fait au cours des 3 journées de formation pour construire le réseau expert santé et performance dans le cadre du projet Élence.

Une image m’est venue, celle de poupées russes. Chacune unique mais similaire, chacune s’inscrivant dans une thématique, une lignée, chacune peinte avec précision, chacune ayant une place ou un nom (que nous pourrions remanier, réorganiser). Car dans le déroulement de cette formation, ce n’est pas d’ordre qu’il s’agit mais de COHERENCE. Ce n’est pas un tout, fini, embrassable d’un coup d’œil dans sa totalité qu’on nous présente. C’est une découverte, par petites touches, de compléments, d’échos et de réponses, de questions, de prolongements,  proposés avec la conviction chevillée au corps et le doute à fleur de peau.

Ma collection s’est enrichie de chaque thématique, chacune étant un tout ET une partie d’un tout plus grand ET plus petit. Chaque présentation comme la planète d’un même système, respirant le même air, mais s’y prenant autrement. A moins qu’elle ne s’y prenne de la même façon pour respirer un air différent ? On pourrait s’y perdre. Au contraire, les couleurs s’avivaient et les détails s’animaient, en avançant, et des « blocs de cohérence » sont apparus.

Mais entrons, un peu, dans le contenu ; dévissons les poupées !
D’abord il y a l’Homme. Entier, avec ses failles et sa richesse infinie, sa conception de la vie, les obstacles à sa condition et sa fureur de vivre quelque chose qui ait du sens. L’Homme, avec toute sa VALEUR.
Avec lui et par lui, le travail : pour s’extraire de sa condition, pour se transcender, pour prouver qu’il existe, pour donner du sens, pour apprendre, pour s’améliorer. Le travail source de santé pour l’Homme, c’est posé. Ça se discute volontiers. Le travail REEL qui créé de la valeur.
Avec eux, des conditions de réalisation du travail. Présentés, schématisés, archi-faux ET archi-tectes utiles :

Le lean management 
  • maigre vs optimal, c’est-à-dire un équilibre à co-définir 
  • économik-rikiki vs Qualité au sens large 
  • qui se pratique par petits pas ET avec ceux qui vivent les problèmes
L’équipe , le collectif, le système, plus ou moins mature, plus ou moins visible en « méta » pour ceux qui sont pris dedans
  
Une grille fausse, à mettre en commun 
  • pour mettre des mots,  pour faciliter les échanges sur des ressentis et des vécus 
  • pour s’approprier des mots ciselés, et oser parler avec les siens 
  • pour explorer plus profond dans une autre poupée (les indices de santé, la part de l’innovation, les façons de prendre et tenir les décisions…)
Des instances de dialogueS,  
  • plus nombreuses et plus pauvres que je ne le voyais de prime abord 
  • mobilisables dans une démarche de performance GLOBALE 
  • qui peuvent se développer lentement, qui sont dynamiques et qui apprennent en faisant
La QVT, petit sigle  
  • pour une stratégie d’entreprise exigeante et GLOBALE, forcément 
  • qui a besoin de MOTS pour se dire et favoriser la  pousse du PRENDRE CONSCIENCE 
  •  pour de petites actions qui font sens
Compatibles ? En tension ? En tension et en cohérence ? C’est ce que j’ai ressenti au fil de ces 3 jours de formation.
Et pour les mettre en relation, en BONNE RELATION, des « chercheurs de terrain », qui livrent leurs réflexions, leurs outils et leurs convictions à des homologues curieux, qui apportent leurs questions et leurs expériences. Ça riposte, ça papote, ça contreverse. C’était l’objet, le vœu fonctionne.
Je (re)garde, mes poupées russes ; j’ai envie de détailler les peintures, de les relier les unes aux autres, dans un sens et dans un autre, de marier les couleurs et les expressions, de choisir les mots pour les décrire. Et aussi, j’ai besoin de laisser féconder cet ensemble, cette galaxie joyeuse.
 
J’ai appris avec et par le groupe, au fur et à mesure. Nous avons testé des critères d’entrée dans une intervention, actionné des leviers, tenté des réponses et processus à partir de cas. Nous avons ouvert quelques poupées russes et relevé la tête pour regarder l’effet que ce spectacle créait sur nous et sur les autres.
 
Travaillons nos indices, cultivons la surprise, la fertilité est déjà là."

Le travail se poursuit, les 1ères expérimentations ont débuté !
Montez dans le wagon de l'innovation organisationnelle, Elencez-vous !

jeudi 29 juin 2017

Chantier B12 : Journée collective du 22 juin



 
Encore une journée dynamique et productive, ce 22 juin 2017, pour le chantier B12 (Formation initiale de l’enseignement supérieur) du projet Élence, maintenant piloté et organisé par Pascale Payan (AGERA).



L’objectif de cette journée collaborative ? Recenser les compétences qui mettent l’humain au cœur de la performance globale et initier leur intégration dans les différents parcours des établissements.

Trois temps fort pour cela, avec des dispositifs inédits (jeu, carrousel de travaux binomiaux...) :
  • un enrichissement de cartes de compétences ;
  • une déclinaison des compétences en savoirs, savoir-faire et savoir être ;
  • une co-construction de parcours, avec modalités pédagogiques envisagées.
Comme à l’habitude, cette session était ponctuée:
  • d’apport d’expert (Dominique Dujardin, du Cafoc a montré le voyage de la notion de compétence à la construction de parcours de formation),
  • de témoignage d’établissement (Valérie Demonte a relaté l’expérience de l’ISARA, déjà bien avancée sur ces questions et Christophe Collete, de l’ECAM, a évoqué la méthode utilisée pour les compétences en lean management)
  • et de proposition d’intervention (Vincent Gaubier a présenté un module de deux jours envisagé par l’ESQESE).
Un grand merci aux présents (Emmanuelle Begon, ANACT, Marinette Bouet POLYTECH Clermont, Agnès Cardineau, EN3S, Christophe Collette, ECAM Lyon, Valérie Demonte, ISARA Lyon, Dominique Dujardin, CAFOC Lyon, Nadine Dubruc, Mines St Etienne, Vincent Goubier, Esqese, Céline Jeanne, Esisar, Kristell Letang, ENISE, Karine Merle, IDRAC Lyon, Olivier Pizon, ENSASE, Sandra Ricardezdelli, IDRAC Lyon, Christine Rosati, ECAM Lyon, Fred Seidel  emlyon, Laurence Vitali, IGS RH)  pour leur très active et enthousiaste participation, à Didier Cote (CARSAT) et Françoise Robert (RHEOPOLE) pour leur animation toujours réfléchie et créative, ainsi qu’à l’ECAM Lyon pour son accueil.

Aujourd’hui, tous se prennent à rêver d’un label pédagogique Élence... !

Prochaine journée collective : le mardi 14 novembre 2017.

L’équipe B12, Françoise Robert, Didier Cote, Pascale Payan

mardi 13 juin 2017

Retour sur l'atelier " Construire et déployer l'intelligence collective "



Le chantier C2 a construit spécifiquement à l’intention des membres d’Élence un parcours afin de se retrouver régulièrement pour apprendre, partager et construire ensemble.
Ce parcours a été élaboré avec les Ateliers de l’Entrepreneuriat Humaniste dont les valeurs sont très proches de celles d’Elence.

Il a démarré le 13 avril par une soirée de découverte et d’expérimentation de l’intelligence collective et se poursuivra le mardi 4 juillet prochain par une journée consacrée au management innovant et humaniste. Il s’achèvera pour 2017 par un atelier « retour d’expérience et capitalisation ».

 

Retour sur l'atelier du 13 avril 2017
" Construire et déployer l'intelligence collective "

Pourquoi l'intelligence collective au sein des organisations ?




La rapidité et le nombre croissant des changements auxquels sont confrontées les entreprises (technologiques, sociologiques, réglementaires, concurrentiels, environnementaux,…), ne leur permettent plus de planifier en amont des stratégies que les équipes terrain auront à prendre en charge et piloter grâce à un reporting régulier.

Les incertitudes et l’accélération du temps rendent incontournables le raccourcissement des liens hiérarchiques et la valorisation de toutes les ressources disponibles à chaque instant, pour co-construire en permanence l’avenir émergent. C’est là un des enjeux majeurs du développement de l’intelligence collective dans les entreprises.

Le management ne peut en effet plus fonder sa légitimité exclusivement sur une logique d’expertise et d’autorité hiérarchique. L’atelier « Construire et déployer l’Intelligence collective » repose sur un ensemble de concepts, pratiques et outils de la mise en intelligence collective des acteurs.

Des repères sur l’intelligence collective à partir des 9 postulats de l’approche Team builder ont été présentés par Jean-Jacques Montlahuc, au cours de cet atelier.

Le déroulé de l'atelier:
Un temps pour accueillir dans la réciprocité,
Un temps pour exposer l’intelligence collective et sa mise en œuvre dans les équipes,
Un temps pour réfléchir et expérimenter l’intelligence collective en petits groupes et restitution: utilisation de la méthodologie des marguerites holomorphiques,
Un temps de convivialité pour clôturer la soirée par un cocktail.

Les acteurs de la soirée:
Intervenant: Jean-Jacques Montlahuc - TeamBuilder
Animateurs: Dominique Moreau (AEH) et Philippe Patteyn (AEH, Oui et Hop)
Préparation et organisation: Laure Brahami (DIRECCTE), Luc Thomasset (CARSAT RA), Nathalie Brabant (AEH), Dominique Moreau (AEH), Philippe PATTEYN (AEH/Oui et Hop), Fernand BRETON (AEH), Anne-Sophie STROHL (AEH), Aurélie BAULU (TeamBuilder), Brigitte COUVRAT-DESVERGNES (AEH/Chrysalis), Virginie FERRATON (AEH)
Participants: 70 personnes issues de l'entreprise classique, ESS, conseil, enseignement supérieur, secteur public...


La prochaine rencontre :
"Mettre l'humain au cœur de la performance globale des organisations" le 4 juillet 2017.

Contact :